La littérature en Islande



Le Miracle Islandais. Ou comment 35.000 personnes, isolées sur une île au bout de l'océan Atlantique, ont créé une littérature dense, complexe, diversifiée et de qualité.

En vers ou en prose, les Islandais se sont révélés les maîtres de la littérature médiévale, entre le XIIème et le XIVème siècle. Les manuscrits, conservés sur des vélins, dans des fermes isolées, sont les seules traces de ce temps passé.

Les Sagas, véritables chefs-d'œuvre malheureusement méconnus et le plus souvent anonyme, ont traversé les siècles. Tout comme Snorri Sturluson et son Edda, l'une des rares traces écrites décrivant les rites païens des anciens scandinaves.

De tout temps, le livre a eu une place primordiale dans le coeur des Islandais. L'Islande contemporaine perpétue cette tradition. Tous les Islandais savent lire. Un Islandais sur dix écrira un livre un jour et sera publié. L'Islande détient tout simplement le record mondial du nombre de livres publiés chaque année par habitant.

Le maître Laxness, prix Nobel de Littérature, est le chef de file de la nouvelle littérature islandaise. Ces dernières années, une nouvelle génération d'auteurs islandais émerge. On les connaît surtout dans le genre polar, mais la littérature n'est pas en reste.

Derrière Arnaldur Indriðason, nombreux sont ceux désormais dont les livres sont publiés et traduits à l'étranger. Une internationalisation qui va en s'accélérant. Il ne se passe plus un mois sans qu'un nouvel auteur islandais soit traduit en France. Sjón, Steinunn Sigurðardóttir, Einar Már Guðmundsson, Guðrún Eva Mínervudóttir, etc.

Un pays aussi riche culturellement a encore beaucoup à donner. Et inspire beaucoup. Nombreuses sont les références à l'Islande dans la littérature francophone. Même Hergé fait voyager Tintin au nord du pays.




© 2008-2014 www.toutelislande.fr - Copyright Aurore Guilhamet
Contact : toutelislande@hotmail.fr